Faire de bonnes affaires pendant la crise immobilière ?

J’ai lu avec intérêt votre très bon article concernant la crise immobilière [Rédaction : article Pourquoi les bonnes affaires se feront-elles pendant la crise immobilière ?].

Mais comment concrètement “profiter” de la crise et y faire de bonnes affaires ? Doit-on vraiment acheter en fin de programme immobilier, ou encore acquérir des logements de stocks d’invendus des promoteurs ? Comment savoir que l’on réalise réellement une économie d’argent ?

Merci pour votre réponse.

Stéphanie_78

[adsense]

Note de la rédaction : les commentaires et avis de tous nos lecteurs sont les bienvenus.

La rédaction Propriossimo

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Chère Stéphanie_78,

Pour “profiter” de la crise, il vous faut déceler les programmes immobiliers neufs qui ont du mal à terminer leur phase de commercialisation ou encore tomber sur un vendeur d’ancien qui a besoin absolument de vendre son bien pendant cette période d’attentisme des acheteurs.

Dans le premier cas, celui des promoteurs, vous pouvez aisément aller voir sur leurs sites, les biens invendus y sont généralement bien mis en avant et bénéficient d’offres commerciales et de réductions diverses.

Dans le second cas, achat dans l’ancien, vu que l’attentisme des acheteurs mettent en difficultés les vendeurs qui doivent faire rentrer de l’argent, vous pourrez plus facilement réduire considérablement leurs marges de bénéfice.

Acheter un bien invendu peut être une très bonne affaire, il faut vérifier dans le détail au cas par cas. Il peut s’agir par exemple d’un retour d’une réservation non aboutie (crédit non obtenu), ou encore d’un bien mal mis en avant dans la phase de publicité.

Cordialement

Ajouter un commentaire